Pourquoi faut-il contrôler régulièrement son pulvérisateur agricole ?

Face aux soucis démographiques, l’Homme se doit de promouvoir le secteur agricole. Pour ce faire, il lui est primordial d’améliorer ses techniques de travail via l’utilisation de pulvérisateur agricole. Effectivement, ce dernier est un engin qui vise à protéger les cultures de tout danger extérieur. Toutefois, il nécessite un contrôle régulier.

Matériel de pulvérisation : un contrôle régulier pour accroître son rendement agricole

A savoir, la fonction première d’un pulvérisateur agricole est de projeter un liquide phytosanitaire sur la culture. De temps à autres, ce liquide peut être substitué par une poudre. Ainsi, si la machine se trouve défectueuse, il pourrait facilement y avoir risque de surdosage des produits de traitement. En effet, un surplus d’insecticide, de pesticide, d’herbicide, ou de fertilisant peut réduire le rendement de 50%. De ce fait, qu’il s’agisse d’un distributeur vertical ou horizontal, il faut que vous vérifiez les buses, le volume d’air de la machine en suivant un guide d’entretien de pulvérisateur agricole chez AGRIZONE. Et tout cela pour éviter un surdosage. Encore, un contrôle technique ne suffit à affirmer l’efficacité de l’opération, il faut également prévoir un contrôle de propreté. D’ailleurs, le nettoyage est impératif après chaque utilisation. Le contrôle de propreté garantit qu’il ne peut y avoir mélange de produits, ce qui est extrêmement défavorable pour le ratio de rentabilité.

Matériel de pulvérisation : un checking régulier pour éviter de faire des dépenses inutiles

L’agrobusiness, une extension du milieu agricole, requiert un investissement financier colossal. Par ailleurs, l’achat d’un pulvérisateur agricole fait partie des dépenses à amortir en agrobusiness. Oui, la production repose sur le fonctionnement de cet appareil, car une pulvérisation quotidienne ou hebdomadaire doit être effectuée pour arrondir le chiffre d’affaires. Alors, en cas de défaillance de la machine, il y a risque de double pertes (produits utilisés + production). D’ailleurs, engager un contrôle régulier s’avère moins couteux, comparé aux risques qu’un non-contrôle encourt.

Matériel de pulvérisation : un contrôle régulier, une action éco-responsable

A forte dose, l’émission de liquide chimique nuit à l’environnement. Si leur distribution n’est pas bien régulée, l’entourage se trouve pollué (air et sol). Ce phénomène ne se limite pas à une simple destruction de la culture, mais anéantit aussi les endroits approximatifs par le biais des précipitations naturelles. De ce fait, les molécules toxiques des pesticides seront imprégnées par la pluie, et seront propagées par la suite. Cela pourrait impacter l’ensemble de l’écosystème: faune et flore environnantes. Finalement, l’agriculteur compromet sa santé, au fur et à mesure, que celui-ci inhale l’air pollué.

Où et comment stocker son engrais agricole ?
Comment bien choisir la batterie de son tracteur ?